l’immobilier hôtelier offre un beau potentiel

Les affaires sont florissantes. Et le point le plus intéressant est que 90% de chaque dollar que ces compagnies génèrent doit être légalement payé à leurs actionnaires, c’est à dire, nous les investisseurs.

Dans l’univers des sociétés américaines d’investissement dans l’immobilier (REITs), le principe consiste en la possession de propriétés et locaux commerciaux et leur location  à des locataires sur le long terme. Ceci produit des revenus réguliers et de belles marges de financement. Pour augmenter les revenus , les marges de financement, et les dividendes, de nouvelles propriétés doivent être acquises. Il peut être difficile d’acheter des biens immobiliers avec les rendements, qui sont clairement adossés à la marge. Un sous-secteur de REIT qui ne suit pas ce modèle, est celui du secteur hôtelier. Une compagnie hôtelière peut améliorer le résultat avec des stratégies de gestion dynamiques et la variation de ses tarifs.

Le secteur de l’hôtellerie est étroitement lié aux cycles de l’économie globale. Pendant une récession, les hôtels ne se remplissent pas et ne sont plus aussi rentables. Mais quand l’économie s’améliore, les voyages d’affaires et de loisirs reprenant, les chambres recommencent à se remplir. Lorsque l’expansion économique progresse pour une période de plusieurs années, les hôtels font le plein et les compagnies hôtelières augmentent leurs rendements.

Une fois que les hôtels sont pleins et que les taux de rendement sont hauts, les compagnies d’hôtels deviennent très intéressantes quant à leur rentabilité, et c’est le point de départ pour construire de nouveaux hôtels.

La baisse de fréquentation des chambres marque quant à elle le prochain ralentissement dans l’économie et annonce un point bas. Nous voyons à ce moment un nouveau cycle prêt à recommencer.

L’expansion économique actuelle est différente de la norme historique. Le taux de croissance économique sortant de la récession 2007-2008 a été beaucoup plus lent que la vitesse habituelle de rétablissement. La croissance de PIB a été dans la moyenne annuelle de 2% à de 3% comparée à une moyenne historique bien au-dessus de 4%. L’effet sur les hôtels est que l’augmentation de l’occupation et du rendement n’ont pas vraiment commencé à améliorer les bénéfices avant environ 2013.

En outre, la crainte générale d’une répétition de la grande récession a obligé les compagnies hôtelières à limiter les nouvelles acquisitions et constructions. En conséquence, l’industrie hôtelière avait de bons résultats ces dernières années et il n’y a aucune raison que la croissance des bénéfices ne continue pas. Les REITs hôtelières ont pu augmenter leurs taux de dividende de 20% à 100% juste l’année dernière. Les taux de croissance peuvent ralentir, mais les investisseurs en REITs hôtelières peuvent s’attendre à ce que la croissance du dividende continue.

Contrairement aux vraies perspectives positives pour le secteur du logement, les cours d’actions ont diminué sur le secteur des REITs dans l’ensemble. Ces REITs offrent maintenant des rendements très attrayants allant avec une belle croissance potentielle.

Quand vous évaluez un titre REIT, recherchez l’amélioration du taux d’occupation. L’industrie hôtelière consolide cette mesure par le « revenu par nombre de pièces disponibles » (RevPAR). Les « adjusted funds from operations » (FFO) représentent la marge de financement disponible pour payer des dividendes. Voici une valeur avec de bons résultats, qui vont potentiellement augmenter ses dividendes.

RLJ-Lodging-Trust

RLJ Lodging Trust (NYSE : RLJ) a augmenté son dividende deux fois durant l’année dernière, et le taux est 50% plus haut que le dividende payé en juillet 2014. La compagnie achète et vend activement des hôtels pour établir une offre de meilleure qualité et occuper le marché de gamme supérieure. La croissance du « RevPAR » pour 2015 devrait atteindre environ 5%. Le FFO ajusté approche les 12% pour la première moitié de 2015. Le taux courant de dividende est d’environ la moitié du taux de FFO. On peut donc s’attendre à une autre augmentation de dividende durant le premier ou deuxième trimestre de 2016. Rendement actuel : 4.9%.

Je considère avec attention ce titre, dont le cours est désormais très accessible.

note du titre : 6.7/10




Commentaires Facebook
Ecrit par Loïc R.J.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *