Le rendement d’une vieille énergie

L’exploitation du charbon n’est pas écologiquement correcte. C’est vrai. Je vais cependant vous démontrer que c’est grâce au charbon que nous allons de l’avant et que les produits et services high-tech que nous (écologistes ou non) utilisons tous les jours  en consomment beaucoup.

Que nous soyons sensible à l’écologie ou non, nous vivons tous sur une planète qui se dégrade. Concernant le secteur de l’énergie, nous sommes en revanche assez vite d’accord sur le fait que les besoins en électricité sont en perpétuelle augmentation.

Par exemple, pour polluer moins, nous avons besoin de véhicules électriques, mais il faut trouver des moyens pour produire beaucoup d’électricité dans ce cas, et les modes de production ayant le plus faible impact environnemental sont malheureusement les moins efficaces.

Comment arriver à une solution ? Une seule réponse : Innover.

Et nous innovons beaucoup et très vite. Ceci grâce aux high-tech qui nous permettent de travailler très vite, partager très vite, communiquer très vite. Grâce à Internet et son… Cloud ! L’hébergement des données dans le Cloud, si pratique, nous l’utilisons tous. Parfois même sans le savoir… Google, Apple, Microsoft, Amazon… Tous font du stockage de l’information le centre de leur pouvoir technologique et marketing.

Apple et son parc solaire
Apple et son parc solaire

Le Cloud computing requiert un apport énergétique phénoménal. Les immenses « fermes » de serveurs nécessitent beaucoup, beaucoup d’électricité. Et la plus grande partie de cette électricité leur est fourni grâce à des centrales de production électrique fonctionnant au… Charbon !

Pas très écologique tout ça. Je résume, pour innover dans l’écologie et sauver notre planète, nous devons utiliser des technologies qui sous leur beaux designs et leur stockage virtuel sans limite, consomment du charbon.

centrale charbon

Les grands noms cités ci-dessus le savent très bien. Apple, fait pour l’instant un mélange charbon/solaire. Où le solaire est minoritaire… Google, fait un mélange charbon/éolien. Où l’éolien est minoritaire. Mais ce qui est encourageant, c’est que l’expansion, l’inventivité et surtout la puissance financière que nous donnons à ces entreprises va leur permettre de sauver le monde par l’innovation énergétique qui arrive.

En attendant, je prends position. Et j’investis dans le charbon sur ce titre , en gérant mon portefeuille d’investissements se trouvant dans le Cloud de mon intermédiaire financier, depuis mon ordinateur à électricité nucléaire.

Commentaires Facebook
Ecrit par Loïc R.J.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *