Hedge Funds VS Investisseurs

Les plombiers meilleurs que les Hedge Funds ?

Les Hedge Funds ont beaucoup d’ennemis. Cela inclut les politiciens, les manifestants anti libéraux et même les investisseurs « tranquilles ». Mais les fonds spéculatifs peuvent ajouter un autre grand ennemi à cette liste. A savoir, l’investisseur vedette en actions à dividendes, Warren Buffett.

Buffett a longtemps été critique vis à vis des Hedge Funds et de leur capacité à enrichir leurs dirigeants au détriment de leurs investisseurs. Et alors qu’il a longtemps déclaré publiquement ses croyances au sujet de l’industrie, il a récemment intensifié ses attaques.

Mais il a réservé sa critique plus sévère pour cette industrie lors de la dernière assemblée des actionnaires de Berkshire Hathaway Inc. BRK-A: 254,660.00 +3,350.00 (1.33%). A cette occasion, Buffett a comparé les gestionnaires de fonds spéculatifs à une profession dont la plupart ne voudrait probablement pas être associé.

Une perte d’argent

Il y a environ neuf ans, Buffett a fait un énorme pari avec le gestionnaire de hedge fund Ted Seides de Protégé Partners que le S & P 500 SP500TR: 4,711.33 +42.06 (0.90%) pouvait battre un panier de cinq fonds sur une période de dix ans. En mai dernier, Seides a concédé la victoire à Buffett. L’indice à récompensé les investisseurs d’un rendement annualisé de 7,1% sur neuf ans. Les fonds spéculatifs ne viennent même approcher ce niveau. Selon Seides et Buffett, un investissement de 1 million $ dans le groupe de fonds aurait généré un gain de 220.000 $ en neuf ans. Le S & P 500 vous aurait fait 854000 $.

Les mauvaises performances se poursuivent cette année aussi. Le Hedge Fund moyen a gagné environ 2%. Si l’on compare à un rendement total d’environ 6,5% pour l’indice…

Alors que Seides a mentionné qu’il y avait plusieurs raisons sur la perte, Buffett a maintenu que les fonds spéculatifs et leurs frais élevés étaient vraiment coupables. Les hedge funds utilisent un modèle unique « 2 et 20 ». Cela signifie que les investisseurs paient 2% de frais de gestion par an, ainsi que des frais de 20% sur tous les gains. Ces 2% sont chargés quoi qu’il arrive; quand vous parlez d’un investissement d’un milliard de dollars d’un fond de pension, ce sont des frais… impressionnants. Buffett fait valoir que ces coûts élevés sont un obstacle majeur au rendement des hedge funds et qu’ils ont effectivement arnaqué les investisseurs à hauteur de 100 milliards $ au cours des dix dernières années.

>>>>> Découvrez l’espace PREMIUM et mon propre portefeuille à haut rendement d’actions à dividendes <<<<<

Buffett a continué ses critiques en faisant valoir que les gestionnaires de hedge funds n’offrent à aucune valeur. Prenant la parole lors de la dernière réunion BRK, Buffett a déclaré  :

“the active group, the people that are professionals in aggregate, are not, cannot, do better than the aggregate of the people who just sit tight”

( le groupe actif, les gens qui sont des professionnels dans leur ensemble, ne sont pas, ne peuvent pas, faire mieux que l’ensemble des gens qui sont juste assis)

« Si vous allez chez un dentiste , si vous faites intervenir un plombier, dans toutes les professions, il y a une valeur ajoutée par les professionnels par rapport à ce que vous faites vous-même. Dans le monde de l’investissement, il en doit en être de même » la déclaration a été reprise par le bras droit de Buffett, Charles Munger.

Un grand virage

Alors que Seides a proposé de doubler son pari, en disant que les fonds spéculatifs auraient de meilleurs résultats dans un autre environnement de marché et que les frais ne sont pas à blâmer, la vérité est que les frais comptent. Et il semble que les investisseurs furent sensibles au message. Après des années de mauvaise performance, les investisseurs fuient à la pelle les stratégies actives. Selon les données de Morningstar, les stratégies passives ont attiré 504,8 milliards $ de nouveaux apports en 2016 alors que plus de 340 milliards $  sont sortis des stratégies actives et des fonds spéculatifs.

Beaucoup de ces flux proviennent de fonds de pensions et autres investisseurs institutionnels, payés avec la facturation de frais élevés pour un faible rendement.

La leçon peut sonner juste pour les investisseurs individuels. Alors que les fonds spéculatifs promettent de meilleurs rendements et la diversification ajustés au risque, il n’y a aucune raison pour laquelle vous et moi devions penser à les utiliser. La même chose peut être dit pour les fonds communs de placement coûteux et les ETFs. Les fonds indiciels sont gratuits. Un gestionnaire a vraiment besoin de performer remarquablement pour justifier des frais de gestion plus élevés sur l’indice.

En toute honnêteté, vous pouvez faire mieux par vous-même. Choisir quelques fonds indiciels pour votre portefeuille de base et ajouter un petit panier d’ETFs et bein entendu des actions offrant des dividendes, tout cela génerera des rendements bien meilleurs qu’un fond spéculatif ou qu’un fond commun de placement géré activement.

Bons investissements !

Loïc R.J.

arrow

Devenez rentier, soyez PREMIUM !

Inspirez-vous librement d'un portefeuille qui rapporte tous les mois !

vous recevrez également chaque mois la newsletter contenant :

  • les mises à jour du portefeuille (les valeurs sortantes et entrantes),
  • des nouvelles des entreprises et fonds,
  • une nouvelle valeur à l’étude
  • Et aussi en BONUS  :
  • L’accès à tous les articles complets, sans aucune restriction
  • Les alertes primordiales informant des Ex-Dates (la date à laquelle il faut avoir le titre en portefeuille pour toucher le dividende)
  • Les alertes de modification du portefeuille
  • Le portefeuille intégral
  • les cotations en temps réel

 

En savoir plus sur l'espace PREMIUM

 

Si vous ne l'avez pas encore, vous pouvez télécharger gratuitement le guide PDF des 5 règles pour bien choisir vos investissements à dividendes. 

Si vous êtes débutant, vous allez voir que ce n'est pas si difficile mais rigoureux. Avant de gagner de l'argent, vous allez tout d'abord gagner un temps précieux. Ce gain de temps se répétera à chacun de vos investissements.

Si vous êtes un investisseur expérimenté, vous allez retrouver ce que l'expérience seule permet d'apprendre. Mon expérience s'ajoutera donc à la vôtre, vous ne pourrez donc que devenir meilleur !

5 règles pour réussir vos investissements à dividendes
5 règles pour réussir vos investissements à dividendes, un EBook gratuit qui vaut pourtant une fortune !

A la différence des ouvrages complexes sur la bourse, le but est ici de vous offrir un guide exploitable très rapidement.

Pas de jargon incompréhensible (ou pas trop !), mais une lecture accessible, vraiment pour tous, même les nouveaux investisseurs.

Je vous invite à le relire avant de cliquer sur "Acheter" la moindre action offrant un dividende... Comme une piqûre de rappel pour les plus expérimentés avant de prendre un risque inutile, il vous aidera dans votre propre "check-list" de validation, avec des notions à base de bon sens et d'expérience. Il éveillera ou réveillera vos capacités à repérer presque instantanément une affaire qui en vaut la peine.

Pour le recevoir, c'est juste ici :




Commentaires Facebook
Ecrit par Loïc R.J.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *